Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
La Boite à Aiguilles
Retour
Jean Motte
Le 30 septembre 2018
Ce n'est pas de ma faute!

Ce n'est pas de ma faute!

Introduction

Il nous est tous arrivé, en tant que thérapeute, de se retrouver confrontés à des patients qui se déresponsabilisent sur nous, de leur maladie mais aussi de leur réaction ou plus généralement de leur vie. C’est une « coutume » dont les médecins sont quelques peu responsables en se mettant dans une position haute, de savoir, renvoyant le patient dans un abandon de ses propres maux. « Soignez-moi! » est le leitmotiv que nous entendons.Il faut alors expliquer au malade que l’acupuncteur est celui qui enclenche des énergies dans le corps du patient afin qu’il trouve le chemin lui-même de la guérison. Rappelez-vous que soigner c’est le soi qui est nié et guérir, le rire qui est gai ou mieux le rire qui égaye.Toute personne qui ne rit pas est une personne malade. Simple mais efficace à comprendre.

C'est pas moi, c'est lui

Bon mais cette crénom de responsabilité! Pourquoi les êtres humains choisissent plus facilement un coupable à leurs maux plutôt que d’en accepter la responsabilité et l’augure?Parce qu’il n’y a pas que les malades. Tous les êtres humains se déchargent sur l’autre à commencer dans la bible!!!!« Mais le SEIGNEUR Dieu appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ? Il répondit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. Et le SEIGNEUR Dieu dit : Qui t'a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé du fruit de l'arbre dont je t'avais défendu de manger ? L'homme répondit : La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. »Et voilà l’homme qui balance ouvertement et qui va créer le plus grand « racisme » de l’humanité, celui contre la femme. Mais là n’est pas encore le sujet. Ouvertement Adam n’a pas pris sa responsabilité. Qu’est-ce qui pousse les êtres humains à agir de la sorte?

Choisir le groupe au détriment de soi

Nous devons répondre de nos actes et donc d’être jugé par autrui voire même d’être ostracisé. Et comme tous nos conditionnements et actes sont liés à des instincts de survie archaïques, être banni, signifie être chassé du clan et, au temps des mammouths et dents de sabre, de rapidement mourir.Il est donc évident que le premier réflexe est de balancer l’autre. Réflexe de survie qui normalement devrait se compenser par la conscience personnelle ou collective. Mais cette conscience est parfois bien tapie, bien cachée d’autant que les modèles donnés par les dirigeants de nos sociétés montrent clairement que celui ou celle qui n’a absolument aucune conscience s’en tire mieux aujourd’hui vis à vis de ses pairs. L’exemple à ne pas suivre comme l’indique la symbolique du 5 VB!!

Pourquoi une telle attitude

Ce qui m’intéresse ici, c’est de comprendre les fondements de nos actes et de trouver une possible clé pour nous améliorer. Et il y a de quoi s’y perdre surtout dans l’étymologie!Constatez par vous-mêmes: Responsabilité vient de respondeo répondre, lui même de « spondeo ; promettre» lui-même issu de spondo, faire une libation! Libation, action de répandre du vin ( de libas, goutte) en l’honneur d’une divinité.Etre responsable donc, c’est s’engager devant les dieux en leur offrant du vin. C’est un pacte divin. Mais Adam, notre premier homme a failli devant un dieu, alors comment garantir que nous serons responsables? Il me semble qu’il faut, avant tout, se poser la seule question qui nous indiquera le chemin: vaut-il mieux SE respecter au risque d’être rejeté des autres, de la norme, ou bien vivre dans un groupe, un clan, une société, pour le bien général au détriment de son SOI?Car il n’y a pas de demi-mesure. Mao l’avait parfaitement compris lorsqu’il a changé le 52 V anciennement nommé Tche Tché, en Zhishi. Le premier signifiait le logis de la volonté individuelle. La force à se tenir debout selon sa propre éthique et morale. Le second signifiant clairement la volonté collective. Nulle place à l’individualisme dans la collectivité. Et aujourd’hui, en France, il est demandé d’entrer dans les rangs. L’état ne supporte pas les érudits, les hors-normes. Ils sont immédiatement frappés du sceau de la secte, du gourou, de dangereux complotistes.

Soyons libres

Peu importe, ce qui compte c’est que nous soyons ce que nous sommes. Nous sommes riches d’un savoir. Nous le partageons, l’enseignons ou le transmettons. Nous ne sommes jamais seuls car si nos actes sont en harmonie avec nos idéaux, alors nous sommes une unité, un individu ( indivisible) qui suit son chemin et respecte son mandat céleste, ce pour quoi nous devons nous accomplir.Déclaration du droit de l’homme et des citoyens:Art. 4. -La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Conclusion

La responsabilité de nos actes devient alors un verre de vin levé, au nom de cette liberté, engagement pris devant le ciel et la terre, seuls témoins véritables d’œuvrer pour le vrai, le bien et le beau chers à Platon.Mais plus encore le verre est levé en l’honneur de Dionysos, car malgré les reproches des dieux il continua à vivre SA vie, entre le monde sérieux apollonien et celui de la folie des bacchantes.Mais plus encore à Tchouang Tseu: « Toutes mes paroles, tous mes actes ont des conséquences, ma responsabilité est donc grande, je dois faire attention à tout ce que je fais et à tout ce que je dis. L’idéal étant de ne pas laisser de traces. »

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Une chanson douce que me chantait ma maman

Une chanson douce que me chantait ma maman

Ah la mère, la maman porteuse de notre vie, que de relations tumultueuses et complexes. C’est le...

Jean Motte
31 décembre 2018
Ce n'est pas de ma faute!

Ce n'est pas de ma faute!

IntroductionIl nous est tous arrivé, en tant que thérapeute, de se retrouver confrontés à des...

Jean Motte
30 septembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus